© 2016 - Véronique SOREK - SIRET 82227975800012 - Tous droits réservés

  • w-facebook

Conseils

Aromalogie

 

Au sens large, l'aromalogie désigne l'utilisation thérapeutique des extraits aromatiques. Le plus souvent, ce terme se réduit à l'usage thérapeutique des huiles essentielles, mais il convient aujourd'hui d'y rajouter les hydrolats, plus aisément utilisables pour l'enfant en bas âge et la femme enceinte.

Comment utiliser huiles essentielles. Des odeurs et des arômes pour vous sentir au mieux de votre forme.

Il faut toujours demander l’avis d’un professionnel pour utiliser les huiles essentielles, au bon dosage et à la bonne fréquence, en respectant les âges, car certaines les huiles essentielles peuvent déclencher très rarement des effets secondaires. Toutefois elles s’utilisent avec parcimonies et surtout, mêmes si vous pensez que ces doses sont minimalistes. Les huiles essentielles peuvent être administrées sous différentes formes : oléocapsules, mélangées à des huiles végétales, en inhalation par voies respiratoires sur un coton ou un mouchoir, en diffusion à l’aide d’un diffuseur, en ovules, en bain avec un dispersant, par voies cutanées dites « perfusions » en fait elles se mettent sur les vaines saillantes du poignet, derrière les genoux ou sous les pieds. Par voies orales mais ATTENTION je jamais prendre l’initiative seul, les HE s’utilisent toujours diluées, soit avec du miel, du pain, huile végétale ou un comprimé neutre. ​

Le choix d'une voie d'administration adéquate vous fera bénéficier de leurs propriétés avec une grande sécurité. Ne faites rien sans demander l’avis à votre médecin.

Phytologie

L'usage des plantes constitue un premier choix, une première intention louable  pour soulager certains maux. C'est la plus ancienne des disciplines connues, la plus traditionnelle, l'une des plus fidèles qui aide l'Humanité en termes de bienêtre physique et psychique. Il est donc logique que les praticiens de « médecine dites alternatives ou douces » s'en fassent des alliés pour la prévention et la préservation des forces de vie de l'Homme.

À l'échelle planétaire, la biodiversité des écosystèmes regorge de ces trésors thérapeutiques que sont les plantes, et nous sommes encore loin de tous les avoir découverts. Les plantes à vocation médicale concernent des dizaines de milliers d'espèces. Elles fournissent encore aujourd'hui plus de la moitié des médicaments pharmaceutiques actuels. 

Les plantes peuvent agir et nous aider dans bien des domaines :

  • Les maux fonctionnels

  • Le drainage et la détoxication (surtout pour les naturopathes)

  • Les maux dites de civilisation (stress, allergies, ...)

  • Les maux multifactoriels ; bon nombre de plantes ont plusieurs actions.

  • Les défenses immunitaires ; les plantes dopent ou régulent superbement l'immunité.

  • Les maux d’adaptation ; la catégorie des adaptogénes est capable de mieux nous faire résister au stress.

  • Les problèmes de nutrition de la nutrition

 

Le naturopathe utilise ces plantes non pas dans un but curatif mais essentiellement préventif et dans un objectif de mieux-être. Les plantes sont toujours utiles pour prévenir l'apparition et la dégradation de notre terrain. Elles sont une source de confort au quotidien et peuvent nous approcher et nous maintenir au zénith de notre vitalité.cette approche holistique, ne doit pas se substituer, à un avis médical, ni à un traitement médicamenteux.

Techniques manuelles

Cette technique consiste à écouter votre corps. Celui-ci a son histoire, à moi de l’écouter ou de le lire et d’agir aux endroits qu’il m’indique afin de réactiver les choses. Je ne suis pas ostéopathe ou kinésithérapeute et donc cela ne remplace en rien une séance chez l’un de ces thérapeutes.

Le corps a la capacité de mémoriser les évènements quels qu’ils soient de façon étonnante. Il garde en souvenirs nos traumatismes (chutes, gestes répétitifs, faux mouvements, chocs émotionnels, fatigue, …) au sein des cellules. Il faut savoir que la durée de vie moyenne des cellules est de 120 jours. Toutefois, elles ont la capacité de communiquer entre elles et donc de transmettre les messages de traumatismes récents ou ceux d’un passé lointain. De plus, nous héritons d’environ 50% des gènes de nos parents et, de ce fait, nos cellules ont déjà un passé, une histoire.

Afin de nous avertir, notre corps va réagir de différentes manières et nous ressentirons des douleurs, des tensions, des blocages. L’organisme va faire de son mieux pour compenser et se rétablir, il essaie toujours de s’adapter. Cependant, il arrive un moment où le corps n'arrive plus à travailler correctement, c’est le blocage total, les douleurs deviennent insupportables. Différents symptômes vont alors se mettre en place, le corps est déséquilibré et les désordres s’additionnent.

La plupart du temps cela est dû à nos émotions (il en existe 38 différentes).

Afin de gérer au mieux ces émotions, il existe, dans un premier temps, des traitements à base de fleurs de Bach, de fleurs du bush Australien et de fleurs du bush Californien. Enfin, il faut agir directement sur le corps par des manipulations, notamment sur les viscères qui sont souvent les premiers touchés. Une contrariété touche directement les intestins, l’estomac ou le foie. Il faut donc les traiter en priorité et revérifier systématiquement que l’équilibre est rétabli. Il faut aussi ré équilibrer les énergies, les chakras, technique utilisé, le reiki.

Gemmologie

Cette technique concerne les mécanismes d'auto-régulation, d'auto-guérison, d'auto- régénération. Il s'agit d'apaiser ce qui réagit trop, de soutenir ce qui s'est ralenti. C'est un travail de relance, plus en douceur qui ne se substitue jamais aux fonctions organiques elles-mêmes.


Les jeunes pousses embryonnaires sont dans une phase de multiplication cellulaire intense, et cela véhicule un potentiel vital exceptionnel. Ces tissus sont comme un pont entre mental et physique qui permettra de « décoincer » l'individu. C'est en ce sens que la gemmolie a une action puissante de drainage, de stimulation, de régénération ; puissante mais en douceur, ce qui n'est pas contradictoire.

Un même bourgeon peut agir à des niveaux très différents de la personne.

Par exemple, le figuier est intéressant à différents stades de la cure, et permet entre autres de soulager des angoisses, un stress intérieur, un état d'asthénie, de réguler l'appétit, ou une hyperchlorhydrie (reflux gastriques), surtout lors de la 2ème cure dans ce dernier cas.

Il y a tout un panel de plantes, et beaucoup espèces que l’on découvre encore de nos jours, et toutes ces plantes ont un éventail très large de résonances.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now